Une Transeuropéenne

De la lumière de la nuit marine

De la mer jaillit la Lumière ou l'histoire d'une phosphorescence marine.

Un étonnant phénomène apparaît la nuit en mer Egée. La première fois, cela parait étrange, voire magique. Pour faire simple, disons que le bateau est équipé d'un tuyau transparent pour puiser l'eau de mer à des fins sanitaires, grand a été notre étonnement quant la nuit ce tuyau s'est illuminé.

En fait, ce phénomène est connu depuis longtemps des marins grecs et turcs - ignares que nous sommes - car ce phénomène est étudié depuis le XVIIIème. Il serait même perceptible depuis les années 2000 sur les côtes bretonnes. Mais de quoi s'agit-il donc ? Il s'agit d'une efflorescence planctonique, oui mais encore ? cette magie lumineuse est tout simplement dûe à une concentration du Noctiluca scintillans ou Noctiluca miliaris, « lumière de la nuit ». En fait, c'est un organisme unicellulaire animalcule de quelques microns qui se développe lors du réchauffement des couches d'eau. Ce plancton (une microalgue) est un prédateur qui se sert de sa bioluminescence pour attraper ses proies. Brillante idée !  N'est ce pas ?

Quant à la couleur, elle est variable, en Mer Egée, elle est verte, parfois dans le sillage d'un bateau cela donne un flux bleu ou peut virer à l'orange en très grande quantité.

Les lecteurs avertis se souviendront que Jules Verne en parlait déjà dans son ouvrage "20 000 lieux sous les mers" : « Le Nautilus flottait au milieu d'une couche phosphorescente, qui dans cette obscurité devenait éblouissante. Elle était produite par des myriades d'animalcules lumineux, dont l'étincellement s'accroissait en glissant sur la coque métallique de l'appareil. Je surprenais alors des éclairs au milieu de ces nappes lumineuses, comme eussent été des coulées de plomb fondu dans une fournaise ardente, ou des masses métalliques portées au rouge blanc ; de telle sorte que par opposition, certaines portions lumineuses faisaient ombre dans ce milieu igné, dont toute ombre semblait devoir être bannie. Non ! ce n'était plus l'irradiation calme de notre éclairage habituel ! Il y avait là une vigueur et un mouvement insolites ! Cette lumière, on la sentait vivante ! ... »

 

 


Publié à 20:00, le 24/12/2009, dans Articles thematiques,
Mots clefs : noctilucanegéeplanctonlumièremer

{ Lien }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités





«  Avril 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930



Menu

Rumbalotte
Liberty
Troll
Bananec Blues
En radeau
Pandora
Le Danube en 1765

Rubriques

Articles thematiques

Derniers articles

de Circéo à Nettuno
Sur le Mezzogiorno
de Maratéa à Naples
Au dessus de l'Etat : LA MAFIA
de Gioia Tauro à Maratéa

Amis